lundi 30 juillet 2012

L'Espagne s'enfonce dans la récession économique

Thierry Meyssan sur l'attentat qui a visé Bandar ben Sultan, chef des services secrets saoudiens

Jacques Sapir sur la crise en Europe et l'action de la BCE

Le témoignage d'un Syrien d'Alep à la télévision française

Webster Tarpley décortique la tentative de déstabilisation de la Syrie

Alain Soral sur la visite du ministre syrien des affaires étrangères

TV : Strip Tease - La preuve par la Torah (2005)

Radio : Entretien avec Corinne Gouget sur les additifs alimentaires

Entretien réalisé avec Corinne Gouget le 26 juillet 2012, apparue dans l'émission Strip Tease "Mâche ou crève", où nous balayons beaucoup de sujets: aspartame, glutamate monosodique, OGM, colorants, le bio, le soja, etc...

Radio : La chute de Robespierre, création de la légende noire, et le robespierrisme

dimanche 29 juillet 2012

Hollande annule 99,5 % de la dette de la Côte d'Ivoire

Mensonge sur la révolte syrienne et Bachar el assad, Le sionisme en action : Témoignage

Radio : Méridien Zéro, Regard non conforme sur la Russie

Méridien zéro, émission du 22 juillet 2012, à l'invitation du Cercle non conforme, Pascal Lassalle, écrivain conférencier, s'est livré à un passionnant exposé sur ce qui constitue l'essence métapolitique de la Russie.

Fervent passionné et magnifique connaisseur du plus grand et sans doute du plus captivant des états européens, Pascal Lassalle remonte aux origines de la Russie de Kiev jusqu'à la fédération de Russie actuelle et analyse, étape par étape, ce qui fait la particularité unique de ce pays étendu sur 2 continents, en se démarquant bien sûr de tous les poncifs négatifs répandus par nos médias mais en évitant aussi l'écueil d'une russophilie ou poutinolâtrie excessive, en bref un exercice de dissection du réel sans concession qui va beaucoup plus loin que tous les schémas habituels.

François Hollande appelle à l'ingérence et à l'impérialisme

Images de la bataille d'Alep en Syrie (28 Juillet 2012)


Témoignage d'un ancien combattant américain de la guerre d'Irak

samedi 28 juillet 2012

Ahmad Rami, Directeur de Radio Islam en Suède, au sujet du massacre des Musulmans du Myanmar

Jacques Borde, spécialiste des questions internationales, "La police saoudienne tire sur les manifestants"

Conférence : Etienne Chouard "La crise économique éclipse-t-elle le politique ?"

Intervention aux rencontres de Pétrarque le 19 et 20 Juillet 2012 (organisées par France Culture et Le Monde à Montpellier) sur le thème "La crise économique éclipse-t-elle le politique ?"

Souveraineté monétaire et souveraineté politique sont indissociables : la dette et ses prétendues "crises" sont, pour les créanciers, depuis toujours et partout dans le monde, un outil de prédation, de pillage, de rapine et de mise aux travaux forcés de la société des débiteurs ; et la cause des causes de notre impuissance politique est notre propre renoncement à écrire nous-mêmes la Constitution, texte supérieur essentiel que les professionnels de la politique devraient CRAINDRE (au lieu de carrément l'écrire eux-mêmes comme c'est le cas actuellement : nous sommes bien FOUS de l'accepter).

Plus d'information sur la vraie démocratie, sur l'importance de notre conscience à tous de la cause des causes de notre impuissance politique (qui est la mauvaise qualité du processus constituant), sur l'enjeu central de la création monétaire, voir : http://etienne.chouard.free.fr/Europe



Hillary Clinton : "Nous avons crée nos ennemis"

Retour en 2009, quand Hillary Clinton avouait que ce sont les États-Unis qui ont crées Al-Qaïda pour combattre les Russes.

La fabrication du consentement où comment faire adhérer l'opinion à l'idée de la guerre

UE et FMI pressent la Grèce à diminuer retraites, aides sociales et dépenses médicales

Pressions sur la Syrie aux JO de Londres

Benjamin Dormann balance sur Audrey Pulvar et les Inrocks

Espagne : chômage, récession, finances : tout va mal


La Burka plus forte que la Police ! Marseille Juillet 2012


Tunisie. Des intégristes tunisiens ont Attaqué, femmes & enfants en présence de la police

Lors d'un rassemblement à l'appui de la Syrie, en Tunisie, en face de l'Assemblée constituante le 27 Juillet 2012 , des salafistes ont attaqués les manifestants, femmes et enfants.

Syrie : Les combats de Damas dans le camp de l'armée syrienne

vendredi 27 juillet 2012

Le côté obscur des Jeux Olympiques

Les Jeux Olympiques sont un moment de communion, où le monde célèbre ses athlètes. Le suspense de l'or, de l'argent ou du bronze qui se joue à quelques secondes ou centimètres. Mais à l'approche des Jeux de Londres, certains se demandent pourquoi un évènement qui coûte des milliards, en cette période de difficultés économiques en Europe et ailleurs? Le mouvement Occupy veut faire entendre sa voix pendant les Jeux qu'ils considèrent comme un évènement motivé par l'appat du gain et la corruption.

Les Jeux Olympiques ont été marqués par le passé par des scandales de corruption, de dopage et de dépassement des coûts. Comment combattre cette image? Les Jeux de Londres seront-ils différents?

Les villes gagnantes ont pour habitude d' "arroser" les membres du comité olympique pour les faire pencher en leur faveur.
Le dopage est un problème éternel pour les organisateurs.
Et déjà le coût des Jeux s'annonce deux fois plus élevé que prévu, un défi pour l'image du gouvernement britannique qui s'est engagé dans des coupes budgétaires.

Situation à Alep et retour au calme à Damas

En Espagne on ne vit plus, on survit

Pierre Dortiguier, spécialiste des questions internationales, au sujet du silence de l'Occident envers le massacre des Musulmans birmans

États-Unis : Peter Schiff prévoit un effondrement pire qu'en 2008

Peter Schiff est un économiste américain, président de Euro Pacific Capital Inc et proche de Ron Paul. Selon lui, l'économie américaine se dirige droit vers un krach économique qui fera passer celui de 2008 pour une paisible balade. Il ajoute que les plans de relance peuvent repousser l'échéance à plus tard mais que les effets de l'effondrement n'en seront que plus graves.

Glaces "maisons" vs glaces artisanales, à vous de choisir

jeudi 26 juillet 2012

L'Italie dans le sillage de l'Espagne

Les licenciements continuent, Alcatel Lucent annonce à son tour des milliers de suppressions d'emplois


Régions espagnoles appelant à l'aide : la faillite est dans l'air


Vrais chiffres chômage Juin 2012 : 41 600 demandeurs d’emploi en plus, 295 100 radiés

41 600 demandeurs d'emploi en +, malgré 295 100 radiés en Juin (64,8% des sorties de pôle emploi).
5 300 100 demandeurs d'emploi "officieux".
8 500 000 minimum, en comptant les demandeurs d'emplois invisibles.
Stages "parking" : + 24,4 % en 1 an.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Juin 2012 :

- Défauts d'Actualisation : 201 600, 43,5 % des sorties des listes
- Radiations Administratives (les punis) : 43 100, 9,3 % des sorties

- Autres Cas ( mystérieuse rubrique, les morts, suicidés, emprisonnés ?) : 50 400 , 10,9 % des sorties.

Soit 295 100 radiés des listes ( 63,7 % ) pour autres motifs que :
- Stages parking : 40 800, 8,8 % des sorties. ( + 24,4% en 1 an )
- Arrêts maladie, maternité etc : 34 400, 7,4 % des sorties.

- Reprises d'emploi déclarées : 93 500, ne représentent que 20,2 % des sorties des listes de pôle emploi, et encore, y compris contrats aidés, etc ..

Demandeurs d'emploi par catégories
 :
A : 2 945 800 +0,8% ( + 7,8% sur 1 an )
B : 590 900 +3,4% ( +7,7% sur 1 an )
C : 858 800 +0,6% ( +3,6% sur 1 an )
D : 242 300 -2,3% ( +1,8% sur 1 an )
E : 363 800 -0,3% ( +3,8% sur 1 an )

TOTAL : 5 001 600 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 6,4 % sur 1 an, + 41600 en 1 mois.

TOTAL, Dom-Tom compris : 5 300 100
(page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page)

Quelques chiffres qui parlent :
Chômage
Longue durée ( entre 2 et 3 ans ) : + 1,9% sur 1 an
Chômage
Très Longue Durée + de 3 ans : + 21,6% sur 1 an

+ d'1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2
( 51,2%) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité ( ASS, AER ...)

Offres d'emploi dispo, dernier chiffre connu : 192 097


Le + scandaleux, LES DEMANDEURS d'EMPLOI INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques

Ne sont pas comptés dans ces 5 300 100 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels
 :

1 312 400 foyers bénéficiaires du RSA
, en effet sur 2 038 000 de foyers (chiffre sous estimé datant de l'an passé) , seuls 725 600 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis ( associations, collectivités locales etc ) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein.

+ 1 000 000 au bas mot
, de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi.

+ des centaines de milliers, voire peut être + d'1 million de SANS-DROITS, principalement :

- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeur d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. ( quasi unique en Europe )

- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 600€ d'allocation chomage, ou 743€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 598€ par mois, si vous ètes NON SDF.

- on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

- des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA.
- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres ( même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)

- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à environ 8,5 MILLIONS au bas mot, demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources
 : Rapport complet de la DARES de 19 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias )

Thierry Meyssan sur les dernières évolutions relatives à la Syrie


Jacques Borde, spécialiste des questions internationales, au sujet des violents affrontements à Alep en Syrie

Hausse du chomage record en France !

La tuerie d'Aurora a propulsée les demandes de permis de port d'armes dans l'Etat de Colorado


Le Royaume-Uni en récession

L'économie du Royaume Uni s'est enfoncé davantage dans la récession avec un nouveau recul de son Produit intérieur brut au deuxième trimestre à -0,7% selon une première estimation de l'Office des statistiques nationales. Il s'agit du troisième trimestre consécutif de recul du PIB britannique : plus marqué que les précédents avec une contraction de 0,3% au dernier trimestre 2011 et de 0,4% au premier de cette année.

Des milliers de personnes fuient les combats en RDC


Ils sont des milliers chaque jour poussés sur les routes de la République Démocratique du Congo à cause des combats.
Les forces gouvernementales et les rebelles congolais s'affrontent près des villages de Kibumba et Rugari dans l'est du pays.
Des hélicoptères de la force de maintien de la paix de l'ONU ont dû intervenir pour protéger les civils.

"Nous étions chez nous et nous avons entendu des tirs explique ce réfugiés congolais, puis nous avons vu les soldats courir. Nous avons aussi pris la fuite en les voyant, nous étions terrifiés."

La rébellion lancée en avril dernier a déjà contraint 260.000 personnes à fuir. 30.000 sont réfugiées au Rwanda et en Ouganda. Les Congolais arrivent totalement démunis. Dans ces camps, ils reçoivent assistance et nourriture. De nombreuses ONG sont présentes mais faute de fonds suffisants, les ressources et les rations alimentaires commencent à manquer.

Face à l'afflux de réfugiés, l'Ouganda annonce l'organisation d'un sommet début août pour discuter de la crise en République Démocratique du Congo.

La Turquie ferme tous ses postes-frontières avec la Syrie

La décision de fermer les postes-frontières avec la Syrie a été annoncée ce mercredi matin par Ankara. Cela concerne le trafic de marchandises. Mais cela n'interdit pas l'entrée d'éventuels réfugiés qui voudraient fuir la Syrie. Ils sont déjà plus de 40 000 à avoir trouvé refuge en Turquie depuis le début des violences.
Le contrôle des points de passage aux frontières est devenu, ces derniers jours, un enjeu des affrontements entre rebelles et soldats loyalistes.

Les combats s'intensifient par ailleurs dans les deux premières villes du pays : Damas et Alep.
Dans cette dernières, située dans le nord de la Syrie, les habitants affirment que l'armée utilise des hélicoptères pour mitrailler les quartiers tenus par les insurgés. Et les autorités seraient en train d'acheminer des renforts, notamment des blindés, depuis la province voisine d'Idlib pour mater l'insurrection. Voilà six jours que les combats ont éclaté à Alep, poumon économique du pays. Les morts se comptent par dizaines, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

L'autre grand théâtre de bataille, c'est Damas, la capitale. Les rebelles y ont lancé une large offensive il y a dix jours. Depuis, l'armée de Bachar al-Assad tente de reconquérir les quartiers aux mains des insurgés, en utilisant d'importants moyens militaires. De nombreux habitants ont fui pour échapper aux violences.

Syrie - La Russie et la Chine ont empêché l'OTAN d'anéantir l'armée syrienne

La Russie et la Chine ont opposé leur veto sur toute la résolution au Conseil de sécurité pour la troisième fois.
La Russie accuse les États-Unis de soutenir des groupes armés en Syrie, soulignant que l'échec de Washington à condamner la récente attaque à la bombe mortelle à Damas, signifie que les Etats-Unis "justifie le terrorisme" contre la Syrie. "C'est une position tout à fait horrible, je ne peux même pas trouver les mots pour faire comprendre comment nous nous sentons,"
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré aux journalistes ce mercredi 25-07-2012. "Ceci est directement une « justification le terrorisme ».Comment cela peut-il être compris?"
M. Lavrov a également critiqué la Ligue arabe pour 'des solutions contradictoires proposant des offres à l'agitation syrienne.

Un plan sans ambition ?

mardi 24 juillet 2012

Crise des dettes a qui le tour ?

Espagne : la crise s'aggrave

La Chine dans la course aux armements

Thierry Meyssan : Damas, le volcan a été éteint (23/7/2012)

Isabelle Coutant-Peyre (Juriste) sur l'appel de la Ligue Arabe et de l'occident au départ de Bachar el-Assad

Pierre Hillard (Politologue) : Les nouvelles guerres de religion & La balkanisation du Moyen-Orient

L'ascenseur social américain en panne

Olivier Delamarche : "Après avoir tondu les contribuables, on va tondre les épargnants" 24 Juillet 2012

Noam Chomsky - L'auto défense intellectuelle

lundi 23 juillet 2012

11 Septembre 2001 : Avertissements et Exercices Militaires


Les derniers avertissements concernant les risques d'attentats au cours des JO 2012 de Londres ( lire ici - http://wp.me/p2ywaf-2c et ici - http://wp.me/p2ywaf-gs ) semblent être de l'ordre du déjà-vu.

Ainsi dans cet extrait du documentaire "Fabled Enemies" de Jason Bermas (qui a également travaillé sur le film "Loose Change"), il rappelle les nombreux avertissements précédant les attentats ainsi que les exercices militaires, qui ont eu lieu au même moment que les attaques contre le WTC et le Pentagone.

Plusieurs enquêteurs ont évoqué le fait que les nombreuses simulations militaires et les exercices de préparation à un désastre qui ont eu lieu le matin du 11 septembre 2001 ont pu servir de couverture aux véritables attaques. Parmi ces enquêteurs, on trouve la représentante Cynthia McKinney, le journaliste Webster G. Tarpley, l'économiste Michel Chossudovsky et Michael Ruppert, fondateur de From the Wilderness. Le matin du 11 septembre, les simulations militaires et les exercices suivants ont eu lieu sous le contrôle de l'US Air Force, NORAD, CIA, NRO, FAA et la FEMA:

L'opération Northern Vigilance, un exercice annuel de l'Air Force simulant une attaque russe, dans lequel les chasseurs de la défense aérienne qui patrouillent normalement au Nord-Est sont redéployés sur le Canada et l'Alaska.
Les opérations Vigilant Warrior et Vigilant Guardian, un exercice combiné (un attaquant et un défenseur) simulant des détournements d'avions et l'injection de faux signaux d'avions sur les radars.
L'opération Northern Guardian qui aurait affaibli la capacité de réponse de la base aérienne de Langley.
Un exercice du National Reconnaissance Office, prévu à 9 h, simulant le crash d'un petit avion d'affaires suite à un problème mécanique, sur l'un des quatre bâtiments de son quartier général. Cependant, selon une porte-parole de l'agence, « l'exercice a été annulé dès que la véritable attaque a commencé ».

Avec au moins cinq scénarios de détournement d'avions se déroulant pendant ces exercices militaires, les radars de la NORAD et de la FAA auraient sans doute affiché un grand nombre d'avions détournés, ce qui aurait eu pour effet d'affaiblir et de retarder la réponse à une attaque réelle. La représentante Cynthia McKinney a questionné le ministre de la Défense Donald Rumsfeld à deux reprises sur ces exercices militaires du 11 septembre, lors de son témoignage devant le Congrès.

Notons qu'en plus des nombreux avertissements concernant des attentats lors des Jeux Olympiques de Londres, la présence militaire y est non négligeable et qu'il ne serait pas étonnant, que comme au cours des attentats de NYC du 11/9 ou de Londres du 7/7 (7 Juillet 2005), un exercice militaire se prépare...

Serge Thion, ancien chercheur français au CNRS, au sujet de la situation en Syrie

Campagne médiatique pour la guerre de l'OTAN et d'Israël en Syrie voire en Iran

Conférence : Benjamin Coriat (Économiste), Membre du collectif "Les Économistes Atterrés"

Dans le cadre des Universités Populaires Itinérantes, les volontaires du 75 et du 94 ont organisé le samedi 16 juin 2012 au Cinéma St André des Arts (Paris) une projection en avant-première nationale du film "Debtocracy, en finir avec la gouvernance par la dette". A la fin de la projection, un débat a eu lieu avec Benjamin CORIAT, Professeur d’économie à l’université Paris 13, Membre du collectif “ Les économistes atterrés ” Co-auteur de « 20 ans d’aveuglement – l’Europe au bord du gouffre », 2011, Ed. Les liens qui libèrent.

Que se passe-t-il si la Grèce fait défaut à ses créanciers ?


Qui doit payer la dette ? La dette doit-elle être restructurée ?


Quid de la corruption en France ? Quid de l'Islande ?


Et la croissance ?

   
L'incapacité de l'Europe à lever des fonds: un problème juridique ?


Benjamin Coriat présente le collectif des “économistes atterrés”

La semence dans tous ses états


Les paysans n'ont plus le droit d’utiliser leur propres graines. Les hybrides F1 et les OGM deviennent la norme imposée par l'agro-industrie... L'association Kokopelli agit pour préserver et distribuer les semences anciennes et non brevetées. Mais récemment la cour européenne a encore sanctionné son travail...

L'effroyable projet INDECT, pire que la Gestapo (Asselineau)

UE: Interdiction des semences et produits non-inscrits au catalogue


La cour européenne interdit aux cultivateurs et commerçants de vendre et cultiver les fruits et légumes non enregistrés aux catalogues. Les lobbys agro-industriels tentent d'imposer leur monopole en imposant une standardisation aberrante des plantes.

L'association Kokopelli monte au créneau :
L'expression "productivité agricole accrue", "utilisée 15 fois dans la décision de la Cour", consacre selon l'association "la toute puissance du paradigme productiviste".
La biodiversité "peut donc être valablement sacrifiée sur l'autel de la productivité", fulmine-t-elle.
"De plus, cette biodiversité, qui a nourri les populations européennes pendant les siècles passés, est l'objet de la plus grande suspicion. La Cour va ainsi jusqu'à écrire, par deux fois, que la législation permet d'éviter "la mise en terre de semences potentiellement nuisibles" !", ajoute l'ONG qui qualifie cette remarque de "choquante" et "erronée".

La video choc qui fait trembler Mc Donald’s


Tout le monde a entendu parler de McDonald, et la plupart des personnes ont mangé à la chaîne au moins une fois, mais beaucoup de personnes ne savent pas la cruauté terrifiante dont ont souffert les poulets servis dans un décor de rêve.
Dans les abattoirs des États-Unis de McDonald et des fournisseurs canadiens de poulet, les oiseaux sont arrachés hors de leurs caisses de transport et sont retournés tête en bas pour être accrochés à des dispositifs d'accrochage en métal, qui ont souvent comme conséquence les os cassés, la meurtrissure extrême, et les hémorragies.
Les gorges sont coupées tandis qu'ils sont encore conscients. Beaucoup de poulets sont immergés dans les réservoirs d'eau chaude tandis qu'ils sont encore vivants et sentent la douleur.

C'est le Figaro qui raconte cette histoire qui met très mal à l'aise la direction américaine de Mc Donald's.
Le géant du fast food a dû cesser de s'approvisionner chez un de ses fournisseurs d'oeufs, après qu'une vidéo pirate d'une association de défense des animaux a montré des actes de torture sur des volailles.
«McDonald's, la vérité pourrie des oeufs McMuffins», réalisée en caméra cachée, et diffusée pour la première fois vendredi sur la chaine américaine ABC, a été tournée par l'association Mercy for animals (Pitié pour les animaux) dans un des élevages de volailles du Minnesota de «Sparboe Egg Farms».
Le document montre les actes perpétrés par plusieurs employés du site, entre autre des volailles étouffées dans des sacs plastiques, un employé qui fait tourner un poulet vivant accroché par les pattes à une corde, ou encore des salariés coupant les becs des animaux. Pour Mercy for animals, ces actes auraient été constatés entre mai et août dernier dans au moins 5 élevages du groupe dans l'Iowa, le Minnesota et le Colorado.
McDonalds a d'ailleurs immédiatement réagi qualifiant de «choquants» et d' «inacceptables» ces comportements.

Los Angeles, Anaheim : La police tue un homme d'une balle en pleine tête


21 Juillet 2012 à Los Angeles - Un homme a été tué par la police à Anaheim, dans la banlieue de Los Angeles, ce qui a conduit à de violents affrontements entre les témoins de la scène, qui ont lancé des bouteilles et les officiers de police, qui ont répondu par des jets de gaz lacrymogènes et des tirs de flashball. 

Manuel Diaz a été abattu devant un complexe d'appartements autour de 16 heures, samedi dernier. Il est décédé trois heures plus tard dans un hôpital. Sa nièce, 16 ans, Daisy Gonzalez, dit que son oncle s'était peut-être enfuit lorsque les agents s'approchèrent de lui. "Il n'a jamais aimé les flics, car tout ce qu'ils font, c'est de nous harceler et d'arrêter n'importe qui." 

Selon Cristal Ventura, un jeune de 17 ans qui a été témoin de la fusillade, a affirmé que l'homme a reçu des balles au niveau du postérieur, puis il a reçu une autre balle dans la tête. Un officier est venu menotté l'homme, qui était alors au sol et ne bougeait pas. "Ils ont fouillé ses poches, et il y avait un trou dans sa tête, et j'ai vu du sang sur son visage," a-t-il déclaré. Un groupe de personnes en colère ont commencé à hurler et à lancer des bouteilles contre les forces de l'ordre. Plusieurs personnes ont été arrêtées. 

La vidéo capturée par une équipe de KCAL-TV montre une scène chaotique dans laquelle des agents ont tiré au flashball. Certaines personnes s'abaissèrent contre le sol tandis que d'autres se dispersaient en hurlant. Pendant ce temps, un chien policier a couru vers plusieurs personnes assises sur l'herbe, dont une femme et son enfant dans une poussette, avant de mordre un homme au bras. Les policiers ont affirmé que le chien avait été "déployé par inadvertance." Tout au long de la nuit, la police a tenté de contrôler une foule en colère qui s'était rassemblé près du lieu du drame. Des bennes à ordures ont été renversées sur une intersection et des poubelles étaient en feu à de nombreux endroits.

dimanche 22 juillet 2012

L'Espagne est au bord du précipice

Docu : À qui profite la faim ?

3 parties:

L’Europe plume l’Afrique. 
Les conséquences de l’exportation vers l’Afrique des surplus de volailles élevées en Europe. L’aile ou le blanc ? Sous prétexte de limiter les apports en graisse dans leur alimentation, les Européens sont aujourd’hui les plus gros consommateurs de blanc de poulet au monde. Mais que faire du reste ? Les débouchés sur le marché russe ou celui du Proche-Orient n’étant plus assez larges, les producteurs ont jeté leur dévolu sur le marché africain. L’exemple du Ghana et du Togo illustre les ravages de ces exportations massives, non seulement sur la production locale, mais aussi sur la santé publique par manque de contrôle des conditions de conservation, entre autres.

Le mensonge vert. 
Comment la production de biocarburants contribue à réduire les surfaces consacrées aux cultures vivrières.

La bataille du lait. 
Même s’il est attiré par les prix bas, le consommateur européen prend peu à peu conscience que le dumping des grandes surfaces sur le prix du lait met en danger les petits producteurs. Il ignore généralement, en revanche, quels effets dévastateurs a la politique agricole de l’Union en dehors de ses frontières. Les subventions qui encouragent la surproduction permettent aussi d’écouler les surplus sur le marché international à des prix si bas qu’ils ruinent tous les efforts des pays émergents pour développer leur propre production laitière.

Le grand cumul affairiste de Jean-François Copé

Finalement, le plus facile pour reprendre le fil de ce blog est de distribuer les Ferme ta gueule ! qui s’imposent à ces UMPistes défaits dans les urnes qui ne supportent pas qu’on rappelle leurs turpitudes. Ainsi qu’a dit le député Vert François de Rugy pour que Christian Jacob, président du groupe des députés UMPistes et âme damnée de Jean-François Copé, Secrétaire général de l’UMP, se croit autorisé d’exiger des excuses ? "C’est vrai que Jean-François Copé, quand il était à la fois député, maire de Meaux, président de la communauté d’agglomération et président des députés UMP, trouvait quand même moyen le faire quelques heures supplémentaires dans un cabinet, qui étaient fort bien payées d’après ce qui a été écrit dans la presse..."


Et alors ? Assumez, affairistes, idéologues du tout fric, de la tonsure des pauvres pour engraisser les privilégiés. Des excuses, Jacob ? Mais c’est toi qui dois t’excuser d’insulter la bonne foi, l’intelligence et les citoyens (au moins) pour la troisième fois ! Relisons plumedepresse en date du 15 septembre 2007 :

Jean-François Copé a rejoint le cabinet d’avocats d’affaires Gide Loyrette et Nouel. Information seulement reprise par Les Echos et l’Obs.com. Elle a pourtant de quoi faire bondir ! Ce sémillant représentant de la droite décomplexée y travaille à temps partiel les vendredis et samedis. Jean-François « cloporte » Copé a donc besoin d’argent. Il ne dispose pour vivre que de ses seules indemnités de maire de Meaux et de député de Seine-et-Marne, soit environ 9500 € net mensuels ! Une misère, pour qui croit que les classes moyennes en France gagnent 4000 euros net. Il avait proféré cette ahurissante énormité - pour mémoire, le revenu médian des Français est de 1 484 euros exactement – alors qu’il était ministre du Budget ! Ces gens-là vivent décidément dans un autre monde. Donc Copé n’entend pas se contenter de ses indemnités d’élu, pourtant très confortables. Il est guidé par l’appât du gain, ce qui n’est pas un crime. En cela, il est cohérent avec l’idéologie dominante de la droite bling-bling. Qu’il s’enrichisse, soit. Mais qu’en pensent ses administrés meldois ? Et les électeurs de sa circonscription de Seine-et-Marne ? Voilà un type à qui l’exercice de ses deux mandats (ajoutons aussi pour la bonne bouche la présidence de la Communauté d’agglomération de Meaux et celle du groupe UMP à l’Assemblée nationale) lui laisse deux jours par semaine pour faire ses lucratives affaires personnelles ! Ce mépris de l’électeur n’est pas le seul problème soulevé par son nouvel emploi. Copé est certes avocat : il a prêté serment au mois de mai dernier devant la Cour d’appel de Paris. Mais pourquoi donc un cabinet tel que Gide Loyrette et Nouel, l’un des plus importants en France – il rassemble 650 avocats dans 21 bureaux disséminés dans le monde entier – engage-t-il ainsi un avocat débutant ? Il est clair que ce n’est pas le juriste Copé qui les intéresse, mais le politicien Copé. D’ailleurs, Capital.fr écrit qu’il « devrait mettre son important carnet d’adresses au service de certains dossiers clés de ce cabinet international ». Cela ne choque-t-il donc personne ? Un élu de la République va faire jouer ses relations – au vu de la position de Copé, lesdites relations se situent dans les milieux du pouvoir – au profit d’intérêts privés (et pour le plus grand bénéfice de son portefeuille personnel) : on n’est quand même pas loin du trafic d’influence ! Juré, craché, Copé ne s’occupera pas d’affaires en rapport avec l’Etat, se défend son entourage. Utile précision : Gide Loyrette et Nouel est justement conseil de l’Etat pour la fusion GDF/Suez ! Drôle de mélange des genres… Le président du groupe parlementaire du parti majoritaire montre ainsi l’exemple et donne tout son sens à la volonté proclamée par son chef, depuis propulsé à l’Elysée, de « remettre de la morale dans la politique ».


Source: Plume de Presse

Recherche bergère désespérément

 
Un numéro de l’émission « Strip-Tease » qui a créé un certain malaise. Ce reportage s’intéressait à Damien, un jeune agriculteur célibataire et à sa famille. A la recherche de l’amour, il décide de faire venir une jeune roumaine prénommée Roxana...

Docu : Le blues des infirmières

Parce qu’elles aiment leur métier, elles endurent les bas salaires, les heures supplémentaires, le manque de reconnaissance, les mauvaises conditions de travail. Au jour le jour, pour l’exercer le mieux possible, elles jonglent avec le manque de personnel et la détresse, voire la violence, des malades. Bien qu’unanimement appréciées, les infirmières - les femmes constituent 80 % de la profession - ont le blues. Pour cerner tous les aspects de cette crise et de l’évolution du métier, la réalisatrice Géraldine Laura a suivi dans leur quotidien quatre professionnels : Cathy à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, Laura aux urgences du CHU de Nantes, Brigitte, infirmière libérale à Nice, et Philippe, également indépendant, dans la Creuse. Quatre exemples de personnes qui font passer leur vie privée au second plan pour se dévouer à leurs patients, pour un salaire de 1 600 euros bruts en début de carrière. Maillon indispensable de la chaîne, les infirmières sont l’interface avec les médecins, mais n’ont pas le droit de prescription. A titre d’exemple, aux urgences du CHU de Nantes, Laura et une trentaine de collègues prennent en charge deux cents personnes par jour en moyenne. Dans ce service comme dans beaucoup d’autres, les conditions de travail se dégradent... Le constat dressé par ce documentaire est sans appel : près de 30 % du personnel hospitalier serait en surmenage et un tiers des nouveaux diplômés quittent la profession au bout d’environ cinq années.

Thierry Meyssan : « L’armée syrienne a mis en échec les combattants étrangers à Damas »


Israël accuse Chavez d'aider l'Iran à développer une bombe atomique !

Suite à l'attentat survenu à l'aéroport de Bourgas, en Bulgarie, le 18 juillet 2012, les autorités israéliennes accusèrent immédiatement l'Iran et le Hezbollah, puis ajoutèrent le Venezuela sur la liste des pays aidant l'Iran dans ses hypothétiques funestes projets.

Etats-Unis : le choix des armes

samedi 21 juillet 2012

Jean-Michel Vernochet au sujet du double veto russo-chinois à une résolution occidentale

Espagne, bientôt le chaos à cause des emprunts toxiques !

Alex Jones sur la fusillade de Denver

Le massacre lors de la projection du film Dark Knight Rises pourrait ranimer les courants anti-2ème amendement et faciliter la ratification du traité ATT de l'ONU sur le commerce des armes.

Les 6 Principes de la Manipulation mondiale

Conférence : Balzac et l'argent

Kokopelli nous parle d'Honoré de Balzac et de la place de l'argent dans son œuvre.

Impérialisme français à la sauce François Hollande

Conférence : L'Europe Sécuritaire - François Asselineau

Une conférence inédite de François Asselineau à Lyon le15 juin 2012, au sujet des dérives sécuritaires de l'Union Européenne et leur origine américaine.

vendredi 20 juillet 2012

Les Espagnols n'ont plus rien à perdre

Maria Finoshina à Damas 20 juillet 2012

Juillet 2012 : Sixième anniversaire de la déculottée que le Hezbollah infligea à Israël

Le boson de Higgs, particule de Dieu ?

Nicolas Doze : A quelle sauce Hollande va-t-il nous manger ?

Thierry Meyssan au sujet du double veto russo-chinois au projet de résolution occidentale

Truvada : l'avis de Franck Barbier

Suite à l'annonce de la mise sur le marché américain de Truvada à but préventif, Franck Barbier, Responsable action thérapeutique et santé, réagit au micro de France 2.

Conférence : Décroissance et autogestion, Intervention de Paul Ariès, Forum à la Parole errante de Montreuil

La délinquance bancaire internationale

Thierry Meyssan à propos de la bataille de Damas, Syrie, le 19 juillet 2012, 18 heures

Plus d'un million d'espagnols manifestent contre l'austérité dans les rues de 80 villes du pays

Des affrontements ont éclatés lorsque la police a voulue dissoudre la manifestation à Madrid avant que le cortège n'arrive devant le parlement.

Bankster : Banquier ou Gangster ?


Emission en entier:

Euribor : Les enquêteurs se penchent sur la Société Générale et le Crédit Agricole

jeudi 19 juillet 2012

Veto à l'ONU et situation à Damas (Russia Today)

Cette Islamophobie que l’on ne veut (décidément) pas voir

Le rapport annuel de la CNCDH est plus que jamais accablant concernant l’Islamophobie. Et l’impact de certains discours politiques très « Droite Dure » pourrait en être l’une des causes.

Au mois de mars 2012, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) publie, comme tous les ans, son rapport sur « la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie » en France.

Ses auteurs font état, sur la foi des « données communiquées par le ministère » de l’Intérieur, d’une « baisse significative (-16,5% entre 2010 et 2011) des actes et menaces à caractère antisémite », qui semble confirmer « la baisse » déjà « enregistrée » en 2010, après « une année 2009 inquiétante qui avait été marquée par une très nette augmentation » de ces agissements. Ils concluent : « On assiste peut-être à un renversement de tendance, avec une baisse continue et significative de l’antisémitisme en France. » C’est une bonne nouvelle – mais c’est la seule. 

Pour le reste : le rapport constate que le racisme « est banalisé », que « les immigrés et les musulmans sont perçus de manière plus négative que par le passé », et que cette « montée de l’intolérance » paraît « s’ancr(er) dans la durée ».

Les violences à caractère antimusulman en hausse de 33,6%

Les « actes et violences à caractère antimusulman », en particulier, sont en très nette « augmentation de 33,6% » par rapport à l’année précédente – comme le constate également le Conseil français du culte musulman (CFCM)  : la CNCDH « invite donc les pouvoirs publics à se montrer particulièrement vigilants face à cette violence », et à « s’interroger sur l’impact que peuvent avoir certains discours politiques ou certains débats nationaux sur l’attitude de quelques uns de nos concitoyens vis-à-vis de la population musulmane ». Car, explique-t-elle, « ces différents débats publics » risquent de « faire augmenter des sentiments de défiance à l’égard » de l’islam, qui « pourraient à terme entraîner une augmentation réellement significative » des « violences commises à raison de l’appartenance réelle ou supposée à la religion musulmane » - ou, à tout le moins, « légitimer des comportements antimusulmans ».

L’année 2011 a donc été marquée par une explosion du racisme antimusulman. Mais les pouvoirs publics, plutôt que de s’en préoccuper, ont raffermi cette xénophobie en multipliant, comme le relève encore – avec une certaine insistance – la CNCDH, « des débats de société sur la construction de minarets, le port du voile intégral et l’identité nationale » qui ont « pu alimenter un sentiment antimusulman au sein d’une certaine frange de la population »

Ce dernier point est corroboré par Amnesty International, qui considère de son côté (1) que les incessants « débats » dans lesquels « des responsables des pouvoirs publics » véhiculent, « plutôt que de la combattre, une vision stéréotypée de l’islam, par exemple avec la question du foulard », et qui sont « souvent fondés davantage sur des présupposés que sur des données fiables », ont « pour effet de stigmatiser plus encore les musulmans », et de renforcer la « discrimination » dont ils sont victimes.Cela dessine une réalité quelque peu angoissante.

Silence radio dans la presse française ?

Mais elle ne perturbe manifestement pas les journalistes français, qui ne font aucun cas de cette déprimante information : Le Monde, quotidien de référence, lui consacre, en tout et pour tout, une rapide et lénifiante « brève », et les hebdomadaires nationaux font, à l’unanimité, le choix de ne pas en parler. Du tout. Comme si la multiplication des actes et violences à caractère antimusulman ne les intéressait tout simplement pas.

Il est vrai que ces mêmes publications organisent dans leurs pages, semaine après semaine, les « débats » stigmatisants dont la CNCDH pointe dans son rapport les effets délétères.
Lorsque L’Express, par exemple, consacre (2) sa couverture à l’islam, ce n’est jamais pour dénoncer les agressions commises contre les musulmans - mais pour exiger que cette religion, systématiquement présentée comme agressive, s’inscrive enfin dans « les justes frontières du vivre ensemble », ou pour l’amalgamer  (3) avec les « menaces que fait peser l’islamisme sur les sociétés occidentales ».

Une baisse vraiment?

De la même façon : quand Le Nouvel Observateur dédie un dossier à « l’islam de France », ce n’est pas pour déplorer la banalisation des actes et violences à caractère antimusulman – mais bien, plutôt, pour demander (4) si cette religion ne constituerait pas « une menace pour la laïcité ».

Et lorsque Marianne se pique d’expliquer à son lectorat (5) « pourquoi l’islam fait peur » aux Français : le résultat est, comme l’a démontré l’association Acrimed dans un minutieux décryptage, un « dossier fourre-tout » de quarante pages qui entretient, à grand renfort de clichés, « l’“inquiétude“ qu’il prétend expliquer »

Il ne faut donc pas s’étonner de ce que les mêmes magazines passent sous silence les inquiétudes de la CNCDH, lorsque cette commission explique que cette stigmatisation permanente de la religion musulmane peut favoriser la commission d’actes et de violences à caractère islamophobe : la reconnaissance de cette vérité ne pourrait se faire qu’au prix d’une très sérieuse remise en question des procédés par lesquels la presse entretient, depuis des années, des préjugés antimusulmans – et l’autocritique, on le sait, n’est pas exactement la discipline préférée des journalistes.

Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national de l’islamophobie du Conseil français du culte musulman, vient de révéler que les actes islamophobes, qui s’étaient donc multipliés en 2011, avaient encore augmenté de 14,49% au premier semestre de 2012. Mais, a-t-il ajouté : leur nombre a tout de même un peu diminué (de sept points) au mois de juin, « par rapport à juin 2011 ».Immédiatement, la presse, unanime, a claironné l’heureuse nouvelle : « Les actes antimusulmans ont baissé ».

Et certes : c’est une présentation un peu approximative de ce qui s’est réellement passé. Mais pourquoi rappeler que l’islamophobie a en vérité explosé, quand il est si facile, pour le modeste prix d’un habile biais des statistiques, de prétendre le contraire ?

En France, la pauvreté se porte bien alors que la crise ne fait que commencer

En treize ans, le nombre de personnes pauvres n’a pas bougé : 8,1 millions d’individus vivent sous le seuil de pauvreté monétaire. Pourtant, la richesse produite s’est considérablement accrue. Les jeunes entre 18 et 29 ans, les agriculteurs, les étudiants et les familles monoparentales sont particulièrement frappés.

8,1 millions. C’est le nombre de personnes considérées comme pauvres, vivant avec des revenus inférieurs à 60 % du revenu médian. Soit 1 437 euros par mois en moyenne par ménage, tous revenus confondus [1]. Plus de la moitié de ces familles vivent avec moins de 1 200 euros par mois (50% du revenu médian des ménages), ce qui représente 4,5 millions de personnes.

Sur plus d’une décennie, de 1996 à 2009, le nombre de personnes pauvres demeure le même. Si la pauvreté a baissé jusqu’en 2002, elle est ensuite remontée, frappant en sept ans 700 000 personnes supplémentaires. Pourtant, la richesse produite n’a, elle, pas cessé de progresser. Le PIB de la France s’est accru de 700 milliards d’euros en 13 ans (1 227 milliards en 1996, 1 907 en 2009). Les personnes aux revenus les plus bas n’en ont absolument pas profité.

Les populations les plus frappées par la pauvreté sont les jeunes entre 18 et 29 ans, qu’ils soient étudiants – près d’un sur cinq est concerné – ou chômeurs [2]. Parmi les chômeurs, un sur trois, quel que soit son âge, vit sous le seuil de pauvreté. La pauvreté réapparaît aussi chez les plus de 60 ans. Cependant, avec à peine une personne sur dix en difficulté financière, les retraités demeurent pour l’instant mieux lotis que les nouvelles générations. Restent à voir les effets à moyen terme de la réforme des retraites conjuguée à des périodes de chômage plus fréquentes. Parmi les travailleurs, les agriculteurs sont davantage précarisés que les autres professions : 21 % d’entre eux sont pauvres. La proportion d’ouvriers et d’employés vivant sous le seuil de pauvreté a diminué. Parmi les ouvriers, la pauvreté a ainsi baissé de 24 % en treize ans, bien qu’elle demeure une réalité pour plus d’un ouvrier sur dix.

1,9 million d’enfants pauvres

Côté familles, la pauvreté frappe différemment selon la taille des ménages. Les familles avec enfants en situation de pauvreté sont moins nombreuses, en particulier les couples avec trois enfants ou plus. 2,5 millions de personnes pauvres appartenaient à ce type de ménage en 1996, 1,6 million en 2009, soit une baisse de plus d’un million d’individus. La pauvreté s’est déplacée chez les familles fragilisées : les personnes seules ou composant une famille monoparentale considérées comme pauvres sont un million de plus qu’il y a treize ans. Les enfants restent autant touchés par la pauvreté au début du XXIe siècle qu’à la fin du siècle dernier : 1,9 million de gamins de moins de 15 ans vivent dans une famille pauvre.

De l’autre côté de la pyramide, les 500 plus grandes fortunes cumulent des revenus et un patrimoine estimés par le magazine Challenge à 267 milliards d’euros. « S’il fallait les redistribuer aux 8,1 millions de pauvres recensés par l’Insee, cela représenterait 33 000 euros pour chacun d’eux », analyse Jean-Philippe Delsol [3]. Alors qu’en 1996, 14 millions d’euros étaient nécessaires pour entrer dans le top 500 des fortunes françaises, la barre est désormais à 60 millions. La croissance ne profiterait-elle qu’aux riches ?

Ivan du Roy

Source: Bastamag

Après le Libor, les banques ont-elles manipulées également le prix du pétrole ?

Nouveau scandale pour les banques ? Après l’affaire du Libor, certains s'interrogent sur les établissements bancaires qui auraient pu également manipuler le prix de l’essence. C’est en tout cas ce qu’affirme un rapport préparé pour le G20 et publié en juin par l’Organisation internationale des commissions de valeurs irrévocables (OICVI).

Le rapport explique ainsi que le marché du brut est sujet à « manipulation et falsification », ajoutant que les traders, les banques mais aussi les compagnies pétrolières ont des « motivations » pour manipuler le marché, et qu’il existe donc de grandes chances pour qu’ils donnent des prix erronés.

Les hommes politiques anglais ont déjà pris les devants. En effet, Robert Halfon, à la tête d’un groupe de 100 parlementaires britanniques réclamant une baisse des prix à la pompe, a déclaré que le problème « doit être étudié par la Banque d’Angleterre de toute urgence », ajoutant qu’ « il est crucial de savoir si les prix de l’essence ont été manipulés comme ça a été le cas pour le Libor, puisque cela a un impact sur des millions de personnes ».

Si les cours du pétrole ont chuté ces dernières semaines, ils avaient atteint des sommets il y a deux mois, à 127 dollars le prix du Brent.

Mais comment les banques, traders et autres compagnies pétrolières auraient pu manipuler le prix de l’essence ? En pratique, le taux est calculé via des données fournies par diverses entreprises. Celles-ci fondent leurs informations sur celles provenant de sociétés qui gèrent le commerce du pétrole quotidiennement. Parmi elles : les banques, ou les compagnies pétrolières.

Ce processus pose problème. En effet, le marché n’est pas vraiment régulé et dépend de l’honnêteté des entreprises à fournir des données précises, et surtout réelles, sur leurs transactions. Selon le rapport de l'OICVI, ce mode de fonctionnement « donne la possibilité aux traders de montrer une vision partiale dans le but d’influencer le prix à leurs propres avantages ». Des experts, comme Raymond Learsy, ajoutent par ailleurs que « le prix du brut n’est pas vraiment une réflexion de l’offre et de la demande », et que « les prix se prêtent donc à la manipulation ».

Les agences de cotation du prix du brut, Platts et Argus, restent toutefois sceptiques vis-à-vis de ce rapport. Elles rappellent en effet qu’elles emploient des journalistes, justement pour éliminer les fausses données que pourraient soumettre les négociants.

Platts ajoute par ailleurs qu’il existe des différences importantes entre les prix du brut et le Libor : la qualité des données, l’indépendance, et la compétition entre les agences de cotation et la transparence sur les méthodes. 

Des justifications qui n’empêchent toutefois pas les Britanniques, mais aussi les Américains, de s’inquiéter et de demander d’enquêter plus grandement sur le prix du brut et ses possibles manipulations.

Manipulation du Libor par les banquiers gangsters

Des agents fédéraux américains pour renforcer la sécurité des J.O. de Londres

Fiscalité : les géants de l'internet dans le collimateur de Bercy

Un appel au "patriotisme fiscal"

Varin vs Montebourg, la tension monte

Nicolas Doze : Le redressement productif vire au redressement punitif

mercredi 18 juillet 2012

Fowzi Salemi, spécialiste des questions internationales, au sujet de la proposition de l'Iran d'accueillir une rencontre entre opposition et gouvernement syrien

Jacques Borde, spécialiste des questions internationales, au sujet de la situation en Arabie saoudite

Entretien avec Olivier Sauton (Comédien) sur son agression par la LDJ

Les révoltes occultées au Bahrein

Blanchiment d’argent et transactions illégales entâchent la réputation de HSBC

PSA : la fortune de la famille Peugeot dénoncée par les syndicats

Les héritiers d’Armand Peugeot, actionnaires de l'entreprise, détiennent un quart du capital et 38,1% des droits de vote. Installés en Suisse, leur fortune fait polémique. Les syndicats demandent qu'ils baissent leurs dividendes et le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, demande à les recevoir.

Regis Debray (Philosophe) sur les frontières

Le traité ATT menace sur le 2nd Amendement

Banlieues : 30 ans de politiques inefficaces

Les consommateurs vont-ils devoir payer pour sauver des emplois ?

Nicolas Doze : Affaire Libor, la banque d'Angleterre en première ligne & Les scandales bancaires

lundi 16 juillet 2012

Thierry Meyssan à propos du Proche-Orient


- La visite de Annan au Proche-Orient ?
- Deux conférences successives à Genève et Paris ?
- "Contras" et scénario nicaraguayen en Syrie ?
- L'affaire de l'avion turc ?
- Tunisie-Libye-Egypte...l'émergence d'un bloc des Frères Musulmans ?
- Pas de "Printemps" d'Arabie Saoudite ?

En Israël, Inculcation de la haine des arabes et de l'amour de la guerre dès l'enfance

Pierre Dortiguier, spécialiste des questions internationales, au sujet de l'intensification du mouvement de protestation en Arabie saoudite

Kourosh Tavoli, Analyste des questions africaines, ''Mali : l'Afrique se trouve confrontée à l'une des plus graves crises''

Abdel Karim Ibrahim, journaliste africain, le Qatar et l'Arabie saoudite sont-ils à l'origine de la déstabilisation du Nord du Mali ?

Youssouf Diagola, spécialiste de l'Afrique, au sujet de l'appel de Laurent Fabius à l'intervention militaire au Nord du Mali

Eric Hazan : Palestine, un état commun ?

Éric Hazan à la Librairie TROPIQUES, délibération autour de conversations potentielles : si deux états sont impossibles sur le territoire de Palestine, un état commun est-il le moyen de sortir de l'impasse sinistre ?

Nigel Farage : "A Bruxelles, j'ai l'impression d'être entouré par des scientologues"

Nicolas Doze : Hollande fera payer tout le monde & Le premier tour de vis fiscal du gouvernement

Ces députés qui ne montrent pas l'exemple